J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé

Voltaire

Cette citation de Voltaire, très célèbre mais quelque peu approximative, m’a toujours fasciné, au point d’en faire la devise de ce blog. J’ai voulu en savoir un peu plus sur elle, et j’ai découvert qu’au sein de son immense correspondance, il avait en fait écrit, dans une lettre de 1761 à un certain Abbé Trublet, inconnu notoire :

 

« Je me suis mis à être un peu gai, parce qu’on m’a dit que cela est bon pour la santé ».

Ce n’est pas tout-à-fait la même chose.

En effet la gaîté n’est pas le bonheur, loin s’en faut, mais il n’empêche que cette phrase tellement spirituelle pose une vraie et très sérieuse question : est-on capable d’agir volontairement sur son humeur ? Autrement dit, décide-t-on d’être gai ou heureux, ou est-on simplement « doué » pour le bonheur ou la gaîté ?


Franchement, je n’en sais vraiment rien, mais j’aime à penser que, si je suis un homme heureux, ma volonté y est un peu pour quelque chose, même rien qu’un peu.

Mais qui est Christian Thomsen ?

Je m’appelle Christian Thomsen, et je suis chirurgien, toujours en activité, bien que né en 1951. Il faut dire que de plus en plus de médecins continuent à travailler alors qu’ils pourraient être en retraite. La médecine est décidemment une « maîtresse » bien difficile à quitter !

Les dessins qui illustrent ce blog ont tous été réalisés à ma demande par Christophe Delvallé, tout aussi fan de Gotlib que moi. L’un d’entre eux est librement inspiré de l’interview télévisée mythique (c’est plus joli que « culte ») accordée par Françoise Sagan à un jeune inconnu se présentant comme journaliste, et qui n’est autre que Pierre Desproges (on le reconnaît bien à gauche de l’écran). Elle va se montrer rapidement désarçonnée puis carrément perdue face à ce trublion imprévisible, sans rien perdre de sa gentillesse ni de sa courtoisie.

Outre la médecine et la terminologie médicale à laquelle je consacre deux sites (www.dictionnaire-medical.fr et www.vocabulaire-medical.fr), j’ai plusieurs passions dans la vie, notamment la littérature et la musique classique, que je ne pratique malheureusement qu’en mélomane fervent.

L’idée m’est donc venue de créer un blog sur lequel seront postés régulièrement des « propos » (dans le sens donné à ce terme par André Comte-Sponville) sur des sujets divers, dont la médecine, et sous différentes formes, notamment des fictions, des définitions de termes ou d’expressions médicales, des réflexions sur tel ou tel sujet qui m’intéresse ; d’autres textes seront des notes prises au cours de mes lectures.

 

Je me place sous la protection de deux de mes idoles de jeunesse, l’humoriste et écrivain Pierre Desproges, décédé il y a déjà trente ans, et le dessinateur humoristique Marcel Gotlib, le « boss », malheureusement tout aussi décédé que le précédent. Le grand Woody Allen rajouterait à cette liste d’humoristes morts « Et moi-même, je ne me sens pas très bien ». Je vous rassure tout de suite, je vais très bien, du moins pour l’instant. Et d’ailleurs je ne suis pas un humoriste.

Le dessin en question a été conçu pour illustrer une nouvelle intitulée « Le patient de la chambre 21 », que vous pourrez retrouver en feuilleton sur ce blog (le patient en question se prénomme Claude, comme dans le dessin).

Restez informé des nouveaux billets publiés

© Christian Thomsen