Restez informé des nouveaux billets publiés

© Christian Thomsen

J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé

Voltaire

Cette citation de Voltaire, très célèbre mais quelque peu approximative, m’a toujours fasciné. J’ai voulu en savoir un peu plus sur elle, et j’ai découvert qu’au sein de son immense correspondance, il avait en fait écrit, dans une lettre de 1761 à un certain Abbé Trublet, inconnu notoire :

« Je me suis mis à être un peu gai, parce qu’on m’a dit que cela est bon pour la santé ».

 

Ce n’est pas tout-à-fait la même chose.


En effet la gaîté n’est pas le bonheur, loin s’en faut, mais il n’empêche que cette phrase tellement spirituelle pose une vraie et très sérieuse question : est-on capable d’agir volontairement sur son humeur ? Autrement dit, décide-t-on d’être gai ou heureux, ou est-on simplement « doué » pour le bonheur ou la gaîté ? Franchement, je n’en sais vraiment rien, mais j’aime à penser que, si je suis un homme heureux, ma volonté y est un peu pour quelque chose, même rien qu’un peu.